Restaurants italiens à Lausanne

Jusqu’à relativement récemment, les restaurants italiens à Lausanne étaient des pizzerias plutôt bas de gamme, avec une offre de pizzas, pâtes, et un ou deux plats italiens souvent très “suissisés”. Mais depuis quelques années, l’offre en vrais restaurants italiens explose, et voici ma liste.

L’Antica Trattoria : située à Marterey, c’est historiquement le premier “vero ristorante italiano”. Des pâtes à tomber, une “oreille d’éléphant” (escalope panée à la milanaise) immense, fine et croquante (et qui n’a rien à voir avec l’escalope panée mollachue qu’on se voit souvent servir), bref, une adresse à retenir.

Ristorante Saint-Paul : un incontournable de la scène gastronomique lausannoise, on ne présente plus ce restaurant qui sert des belles spécialités calabraises. Le “Viaggio in Italia” en entrée vaut à lui seul le déplacement (fleur de courgette frite à la ricotta, aubergines grillées marinées, petites tomates vertes farcies au thon, crostino à la nduja…), mais les pâtes sont elles aussi exquises et ils servent une Fiorentina d’enfer. Sourire italien, service impeccable.

Ristorante Amici : ouvert par un ancien serveur du Saint-Paul, dans un quartier pas facile, il est plus ou moins toujours plein ! Eh oui, c’est que c’est très très bon. Là aussi, comme au Saint-Paul, cuisine du sud de l’Italie, mais cette fois avec un accent mis sur les entrées et les pâtes. J’ai beaucoup aimé le grand “antipasto mediterraneo” (charcuteries, caponata, salade de poulpe, anchois marinés, etc.), ainsi que les pâtes aux vongole et aux moules.

Osteria Balsamico : sous-gare, à l’avenue d’Ouchy, un petit nouveau qui en vaut la peine. J’y ai mangé, en entrée, un vitello tonnato parfait, et en plat, une papillote de loup de mer aux olives et aux pignons accompagnée de petits légumes, exquis ! Carte des vins qui fait la part belle à des régions d’Italie moins connues (Trentin-Haute Adige, Ombrie…).

Le Zafferano (anciennement Aperitivo, seul le nom a changé) : testé trois fois, largement approuvé. La salade de petits artichauts crus, crevettes et oranges que j’ai eue en entrée m’a enthousiasmée, ainsi que les paccheri au homard qui ont suivi. Les linguine aux vongole étaient elles aussi délicieuses. Carte des vins petite mais judicieusement composée, et accueil charmant.

L’Accademia : il fut un temps, à son ouverture, où l’Accademia était moyennement bon et très cher. Depuis pas mal d’années, tout a changé. Oui, bien sûr, il s’agit d’un restaurant qui reste plutôt cher à la carte. Mais il est devenu excellent, et offre aussi un superbe menu à 3 ou 4 plats (au choix, le dessert comptant comme un plat, et ô joie pour le bec salé que je suis, je peux prendre les 3 plats salés et pas de dessert, voilà une vraie attention aux besoins des clients, c’est assez rare pour être signalé) à un prix très raisonnable. Ce menu est composé ainsi : une entrée, toujours la même, ce qui n’est pas grave du tout puisqu’il s’agit de leur superbe buffet d’entrées, qui varie selon les saisons et offre plein de délicieuses bouchées, allant du jambon cru de première qualité à des petits rouleaux dl’aubergine à la mozzarella, en passant par de très réussies tomates confites, du carpaccio de poulpe, etc. Ensuite, un plat de pâtes (portion entrée), et il faut préciser que les pâtes sont faites maison et les sauces/garnitures très soignées, puis un plat de poisson ou de viande, et enfin un dessert. De plus l’Accademia a, à mon sens, la plus belle terrasse d’Ouchy, pas tout tout près du lac mais vaste et offrant une vue imprenable sur le lac et les montagnes, ce qui en fait mon restaurant favori pour une belle soirée d’été.

La Poesia : au carrefour de Malley, dans un joli décor épuré, une belle cuisine du Sud de la botte. J’en parle dans cet article.

L’Ulivo : tout près des Amici, un peu caché dans un recoin de rue, un très agréable restaurant qu’il faut que je teste plus à fond.

9 thoughts on “Restaurants italiens à Lausanne

  1. Pingback: Une liste à garder en mémoire | La semaine d'une gourmette

  2. Pingback: Un best-of de ces dernières semaines | La semaine d'une gourmette

  3. Très intéressante info: j’avais repéré le quarante9 en me demandant ce que cela pouvait valoir. Si c’est les mêmes patrons que le St-Paul (où je ne suis plus allé depuis trop longtemps), cela doit vraiment valoir la peine! Très beau carnet. Globalement j’abonde en ton sens!

  4. Pingback: En pente douce vers l’été | La semaine d'une gourmette

  5. Pingback: Indienne et créole | La semaine d'une gourmette

  6. Pingback: Deuxième semaine de janvier | La semaine d'une gourmette

  7. Pingback: Des tomates et du soleil | La semaine d'une gourmette

  8. Pingback: Des restaurants, des nouilles, de la courge | La semaine d'une gourmette

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.