Quelle est cette langueur qui pénètre mon coeur

Si je choisis ces vers de Verlaine comme titre de billet, c’est après avoir lu cet article de Fémina, qui m’a fait tilt et m’a fait comprendre ce qui se passait en moi et, peut-être, comment en sortir.

Pour ceux et celles qui n’ont pas envie de lire tout l’article, en gros, la pandémie nous a mis dans un état de « languishing », de langueur donc (pourquoi utiliser l’anglais alors que le terme existe en français, je vous le demande ?), qui se caractérise par une morosité, un repli sur soi-même, un manque d’envie de faire quoi que ce soit. Ce n’est pas une dépression, mais ce n’est pas non plus un état normal. Et si je n’ai pas recommencé à écrire sur ce blog, si je vais peu au théâtre, que j’ai moins de plaisir à planifier mes repas et à les cuisiner, c’est à imputer à cet état-là, clairement.

Comment s’en sortir ? Pour moi, c’est clair : se souvenir qu’il y a pire, bien pire que la situation actuelle (les périodes de guerre par exemple), surtout pour moi qui ai conservé mon travail, qui vis en couple harmonieux, dans une maison agréable. J’ai toujours adoré les livres de Pollyanna (y compris pour leur côté kitsch), c’est le moment de m’en inspirer… Et se donner un bon coup de pied au derrière pour m’en sortir, à commencer par écrire à nouveau sur ce blog. Chacun doit trouver sa manière de gérer le truc, moi c’est la mienne. Alors à très bientôt, en tout optimisme !

3 thoughts on “Quelle est cette langueur qui pénètre mon coeur

Répondre à mithrowen Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.