Piémont, etc.

Samedi soir, nous avons fait un délicieux repas chez Pane e Vino à Cherasco. En entrée, nous nous sommes partagés une entrée « Veau piémontais », à savoir un quatuor composé de veau salé avec sauce au fromage, vitello tonnato, carne cruda, et saucisse crue, et des tajarin à la carbonara d’asperges :

En plat, j’ai pris des côtelettes d’agneau panées frites servies avec des beignets de semoule et des asperges :

cof

Tant la cuisine que l’atmosphère (patron adorable, service itou, belle terrasse enclose) nouds ont enthousiasmés.

Dimanche midi, nous avons mangé à la Rosa Rossa, toujours à Cherasco. En entrée, j’ai pris une divine salade de bolets crus :

cof

Et en plat de la cervelle de veau aux morilles, à tomber :

cof

Là aussi, la patronne souriante et cordiale, d’une gentillesse extrême, et la salle très « vintage » et sympathique accompagnaient magnifiquement une cuisine excellente.

Le soir, nous n’avions presque pas faim étant donné les agapes du weekend, nous avons donc sobrement dîné d’un peu de fromage et de pain à la maison.

Lundi soir, ayant ramené de la viande du Piémont (ils élèvent la Fassona, qui donne une viande sublime), j’ai fait de la carne cruda, que j’ai accompagnée d’épinards cuits froids à l’italienne (huile et citron) et d’une salade de roquette :

Mardi soir, j’ai testé la saucisse de Cherasco au Barolo. Ma recherche internet m’ayant appris qu’elle pouvait se manger crue ou cuite, j’ai fait les deux. Je l’ai préférée crue, mon homme a aimé les deux, notre fils l’a préférée cuite ! Je l’ai servie avec des épinards cuits froids à la libanaise (huile d’olive, mélasse de grenade et oignons frits) et des légumes grillés froids (assaisonnés vinaigre balsamique et huile d’olive à l’ail et au thym) :

J’a pris ces photos avec une application de tranformation que j’aime beaucoup, Paper Camera. Qu’en pensez-vous ?

Mercredi soir, nous avons mangé de la bonne cuisine italienne très classique au restaurant Sibò, un repas organisé par l’Enoteca Capponi, menu fixe et accord mets-vins. Nous avons d’abord eu de la burrata en pâte filo, puis des mezzelune farce crevettes et ricotta, puis des suprêmes de pintade aux chanterelles, et enfin un carpaccio d’ananas :

Là aussi, j’ai utilisé Paper Camera (avec un réglage différent).

Jeudi soir, m’étant malencontreusement bloqué le dos le matin, pas question de sortir ou de cuisiner. Mon homme a été chercher des plats chez Xu. Agneau au cumin, raviolis grillés, aubergine au soja, travers de porc, tout était délicieux comme d’hab’ (et je n’ai rien photographié, j’avais déjà du mal à rester assise à table, je n’y ai donc même pas pensé).

Vendredi soir, j’ai fait des simples piadine farcies crescenza, jambon cru, guacamole et tomates. C’est un peu le degré zéro de la cuisine (ce qui tombait franchement bien vu mon dos…), mais c’est délicieux.

2 thoughts on “Piémont, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.