Grillades (suite et probablement pas fin)

Pendant la première moitié de cette semaine, nous étions quatre à table la plupart du temps (visite du fils prodigue !).

Samedi soir, j’ai grillé des morceaux d’onglet (une de mes pièces de boeuf préférées) et des tranches de patates douces (la patate douce au grill c’est délicieux).

Dimanche midi, j’ai fait des fusilli à la sauce tomate crue (deuxième fois de la saison, je profite, la saison des tomates vraiment savoureuses est si courte !).

Dimanche soir, j’ai grillé (eh oui, le grill marche fort en ce moment !) des petites saucisses au piment d’Espelette et les ai accompagnées de tranches d’aubergines (préalablement passées à la vapeur) poêlées.

Lundi soir, nous avons commandé chez Xu : de l’agneau au cumin (ma passion, c’est un plat complètement addictif pour moi), des nouilles aux crevettes, un plat de pak choi et shitakés (exquis, des pak choi en quartier braisés relevés par le goût très umami des shitakés, vraiment génial, à retenir), du canard croustillant, et du surprenant (et excellent) poisson à la choucroute. Le tout avec du riz évidemment.

Mardi soir, j’ai servi des andouillettes à la moutarde (très bonne recette) escortées d’une simple embeurrée de chou pointu.

Mercredi soir, nous étions invités chez des amis.

Jeudi soir, un repas sans cuisine : fromages et melon.

Vendredi soir, nous avons fêté notre arrivée à Vérone, où nous avons passé un weekend prolongé, à la Locanda 4 Cuochi. Il s’agit là d’un des restaurants de Perbellini, chef très connu en Italie. Un bel endroit, service à la fois professionnel et gentil, et une cuisine italienne moderne très très réussie.

J’ai d’abord pris des fleurs de courgette farcies à la ricotta, sauce au chèvre – un miracle de délicatesse et de légèreté, tout en étant très savoureux. Puis j’ai dégusté les spaghettis carrés aux piment, amandes, fèves et Pecorino, excellents. Enfin (gros repas, oui, mais si bien cuisiné qu’il a passé tout seul) du veau rôti rosé avec poivrons et sauce verte (salmoriglio) qui était un pur poème – de nouveau, en même temps léger et plein de saveur, moelleux, avec les différents goûts en contrepoint parfait. Bref, une belle adresse à retenir (et qui m’incline fortement à aller dans les autres restaurants de Perbellini, en particulier l’étoilé).

1 thought on “Grillades (suite et probablement pas fin)

  1. Ping: Retour de Vérone | La semaine d'une gourmette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.