Mots-clefs

, , ,

Le titre de ce billet est un clin d’oeil aux cinéphiles, qui le reconnaîtront peut-être…

Samedi soir, nous avons mangé dans un endroit qui ne semble, malgré sa position, pas figurer sur le radar des Lausannois, c’est à dire au Restaurant de la Paix (qui est le restaurant de l’homonyme Hôtel de la Paix). Je ne comprends absolument pas son peu de succès (deux tables servies un samedi soir…), étant donné la qualité de la cuisine. J’ai d’abord pris un duo d’asperges vertes et d’asperges blanches à l’émulsion d’oursins exquis :

cof

puis du ris de veau poêlé aux asperges et petits légumes absolument délicieux, plus moelleux tu meurs :

cof

Dimanche midi, j’ai fait des raviolis aux orties et ricotta (rapportés d’Aoste il y a quelques semaines, ils se congèlent très bien) avec une sauce au cresson et aux lardons :

cof

Dimanche soir, nous avons profité de l’excellent buffet méditerranéen de Côté Jardin :

Lundi soir, j’étais, comme disent les Allemands, une veuve de paille (c’est-à-dire sans son conjoint pour une courte période), et comme je n’avais pas très faim, je me suis lovée devant une série avec un bol de cottage cheese (et ne me dites pas que vous voulez la photo…).

Mardi soir, j’ai servi des tranches de rôti de porc froid avec des asperges vertes et une sauce hollandaise au siphon. Toutes les recettes de hollandaise au siphon que je trouvais sur le web me semblaient bien compliquées (jour de flemme), j’ai donc fait une simplification drastique (réduction de vinaigre et d’échalotes filtrées, un oeuf et un jaune d’oeuf battu auquel j’ai incorporé du beurre fondu et la susdite réduction, dans le siphon et hop, au bain-marie à 75°C), et c’était parfait.

Mercredi soir, dans le cadre de Lausanne à Table, nous avons participé à une soirée Vins Nature au restaurant de l’Abordage, avec des vins de la Ville de Morges et de la Ville de Lausanne. Je n’étais pas allée à l’Abordage depuis sa réouverture, et j’ai eu tort, leur cuisine est somptueuse. Nous avons eu le menu suivant :

cof

J’ai vraiment apprécié les mets, les cuissons sont parfaitement maîtrisées, les sauces sont des réductions légères et savoureuses, il y a une réelle présence de légumes (et bien cuisinés). Mon coup de coeur va à l’esturgeon sauce au vin rouge et au poivre, tout particulièrement délectable.

Jeudi soir, nous avons tous deux avalé un sandwich vite fait avant le théâtre.

Vendredi soir, nous avons fait un excellent repas sur la terrasse idyllique du Café du Beau-Rivage, avec tout d’abord un carpaccio de daurade à la grenade très savoureux (il faisait partie du menu mais n’était pas sur la carte, la serveuse a très gentiment accédé à ma demande de pouvoir l’avoir en entrée séparée) :

cof

Et ensuite une moelleuse côte de veau avec fricassée de chanterelles :

cof