Venez surfer le 10 mars !

Il y a un an et demi environ, j’avais organisé un Surfing Dinner chez moi. Je remets le couvert (c’est le cas de le dire !) le dimanche soir 10 mars, cette fois pour un « Voyage en Asie » composé d’une salade de papaye verte en entrée, puis d’un laksa de crevettes accompagné de riz gluant, et enfin de bananes au tapioca et lait de coco, tout cela pour la modique somme de 30 francs (et je promets du bon vin !). Le principe est toujours le même, inscription sur le site Surfing Dinner, et un repas en table d’hôte à la maison, en compagnie de sympathiques inconnus (8 personnes au maximum, y compris mon homme et moi-même). Ca vous tente ?
[EDIT] Désolée (et flattée je dois dire), c’est maintenant complet !

Stockholm en décembre

Notre fils cadet faisant ses études en Suède, nous l’avons retrouvé à Stockholm juste après Noël pour passer quelques jours ensemble. Nous logions dans un appartement très agréable (merci AirBnB). Nous avons un peu cuisiné ensemble (des repas de midi), mais nous avons surtout mangé au restaurant, j’ai donc mis à jour ma page de restaurants sur la Baltique.

Voici quelques photos (je n’en n’ai pas pris beaucoup, il ne faisait jour que de 8h30 à 15h…), pour le plaisir :

Et je vous promets un retour au format habituel de ce blog dès la semaine prochaine !

Souvenirs de voyage

Je n’ai pas été très présente sur ce blog, mais pour une bonne cause : les vacances ! Nous avons passé quelques jours à Miami, puis en croisière (sur un bateau pas trop grand, moins de 600 passagers, je n’aime pas ces villes maritimes immenses) dans les Caraïbes. C’était beau, il faisait chaud, c’était relaxant, et nous avons, est-ce une surprise, très bien mangé, j’en parle sur cette page.

Pour me faire pardonner, je vous offre ces quelques photos…

Lausanne à Table, demandez le programme !

J’ai eu le plaisir et l’honneur d’être invitée au lancement « presse » de Lausanne à Table, qui s’est déroulé sous un soleil étincelant à Ouchy (et l’idiote du village que je suis avait bien sûr oublié son téléphone – et donc son appareil photo – à la maison, donc pas de photos !). Je précise que même si j’ai été invitée, je fais ce billet surtout parce que j’adore Lausanne à Table, pas parce que j’ai pu boire du vin aux frais de la princesse.

Lausanne à Table, c’est the manifestation de la belle saison à Lausanne depuis quelques années, une odyssée locale sur le thème de la nourriture, avec plein d’événements tous plus appétissants et tentants les uns que les autres. Cette année, cerise sur le gâteau, l’épopée se prolonge jusqu’en décembre, et il y a même une intersection avec le marché de Noël de Lausanne, Bô Noël !

Vous trouverez bien entendu tout le programme sur le site, mais voici ma petite sélection perso de ce qui me tente le plus (sachant que cette année, je ne prends pas de vacances en été, juste une semaine en mai, et que donc je serai présente presque tout le temps) :

Si vous habitez à Lausanne ou dans la région, ne ratez pas ça, il y en a pour toutes les bourses et tous les goûts, on peut y passer l’été bien sûr, mais on peut aussi aller à un truc par ci par là, ce serait dommage de s’en priver.

Rome !

Ne pas aller au moins une fois par année en Italie est impensable pour moi, même si c’est tout près (Aoste est à deux heures de route de Lausanne), même si c’est peu de temps. Et ne pas aller au moins une fois (si possible deux) par décennie à Rome est tout aussi impensable. Cette ville est magique. C’est, comme Paris, autant une ville d’habitants qu’une ville touristique, et elle recèle un nombre de trésors à visiter incroyable (rien que près de 600 églises, vous imaginez !). Bien sûr, il y a le Panthéon, la piazza Navona, le Colisée, les Forums, le Vatican et Saint-Pierre…. Mais il y a aussi les Thermes de Caracalla, les Marchés de Trajan, la Domus Aurea de Néron, la basilique San Clemente, Saint-Jean-de-Latran, et tant d’autres merveilles ! Et puis rien que le fait de s’y promener, l’atmosphère, et ai-je mentionné les églises ?

Et bien sûr, puisque le sujet de ce blog est la nourriture, n’oublions pas les restaurants. On peut, comme dans toutes les villes touristiques, manger très mal à Rome, mais si on fait un peu attention, on peut aussi y manger merveilleusement bien. Nous venons d’y passer une semaine, et je vous livre sur cette page mes meilleures adresses. Enjoy !

Auto-publicité éhontée

J’avais parlé de l’organisation « Surfing Dinner » dans cet article et dans celui-ci. Nous avions déjà testé la fonction de convive, voilà que je me lance dans la fonction d’hôtesse ! Je propose, vendredi 22 septembre au soir, un repas intitulé « Mamma mia, des abats ! » dans lequel, ô surprise, je propose… des abats. Je sais que ce n’est pas au goût de tout le monde, mais je sais aussi qu’il y a des amateurs passionnés, lesquels ont souvent du mal à trouver ce genre de mets au restaurant. En entrée, je proposerai une terrine de ris de veau aux morilles, puis, en plat, des rognons de veau bordelaise avec des pommes de terre rôties, et en dessert une Pavlova aux fruits d’automne, le tout arrosé de bons vins, pour la modique somme de 30 francs par personne. Il reste des places, avis aux amateurs !

La Baltique en mangeant

Nous avons passé de très belles vacances, tout d’abord en croisière sur la Baltique, puis quelques jours à Copenhague et quelques jours à Stockholm. J’ai particulièrement aimé Saint-Pétersbourg et Copenhague, deux villes extraordinaires tant par leur architecture que par leurs musées et monuments. Nous avons aussi très bien mangé, que ce soit sur le bateau ou à terre (à midi seulement), puis, midi et soir, à Copenhague et Stockholm. J’ai donc compilé une petite liste de restaurants commentée et illustrée, que vous trouverez sur cette page.

Et je ne résiste pas à l’envie de vous montrer quelques photos !

Tallinn :

 

Saint-Pétersbourg :

 

Le soleil de minuit (ou presque : 23h15) sur la Baltique, depuis le bateau :

 

Helsinki :

 

Visby (sur l’île de Gotland, en Suède)

 

Copenhague :

 

Stockholm :

Toscane mon amour

J’adore l’Italie, j’adore la Toscane. Et le mois de mai en Italie est toujours une merveille, chaud mais pas trop (quoique cette fois on se soit parfois approchés des températures de juillet…), avec des paysages encore verts. Bref, nous sommes partis 10 jours en Toscane, d’abord au sud, dans la région de Volterra, chez une amie, puis à Florence. La première partie du voyage a été très farniente, la deuxième très touristique, un équilibre parfait. Et nous avons mangé, comme pratiquement toujours en Italie, délicieusement bien.

Voici donc une page avec la liste des restaurants testés, trouvés parfois sur recommandation, parfois au hasard, parfois en utilisant Trip Advisor, et que nous avons appréciés.

London Eating

Nous avons passé la période de Pâques à Londres. Il faisait froid, un peu gris mais pas pluvieux, nous avons marché, beaucoup marché, vu de belles choses (en explorant des endroits moins connus comme la Leighton House et la Dulwich Picture Gallery), fait du shopping et très, très bien mangé. Londres est une des capitales mondiales des bons restaurants, c’est confirmé. Oui, cela a son prix, mais bon, ce qu’on a économisé en n’allant pas à l’autre bout du monde on l’a dépensé en bons repas (faut bien que je nous trouve une excuse, hein…). Voici donc un tour d’horizon de nos folies gustatives londoniennes.

Et pour le plaisir de vos yeux, quelques photos de la ville :

sdr

Cucina41, l’Italie du Nord à Lausanne

Depuis quelques années, au marché de Lausanne le samedi, sur la place de la Riponne, entre les édifices du parking et du métro et le musée Arlaud, on peut acheter grissini, jambon cru, fromages et autres délicatesses italiennes à un stand tenu par des italiens originaires de Vérone. J’ai découvert tout récemment que ces gens-là ont ouvert, il y a un peu plus d’un mois, un restaurant à Lausanne. Il s’appelle Cucina41 et est situé dans un lieu un peu excentré, au coin du chemin des Clochetons et de l’avenue de Morges. Nous y avons mangé un samedi à midi, et je ne peux que le recommander, d’autant plus que si Lausanne foisonne de bons restaurants proposant une cuisine du sud de l’Italie, il y en a peu pour le nord.

Tout d’abord, le lieu : charmant, tout refait, jolie déco assez sobre, petite terrasse pour les beaux jours. L’endroit fait aussi épicerie fine, vous pourrez y trouver de la polenta blanche, de la farine de blé dur, des grissini maison, de l’huile d’olive, des vins, etc.

 

2016-10-01-12-39-38

2016-10-01-12-39-52

Ensuite, la carte : une jolie carte courte comme je les aime, avec trois antipasti, trois primi, trois plats, et cinq ou six desserts. La carte des vins est elle aussi courte mais très intéressante, les prix étant eux aussi très intéressants (la bouteille la moins chère vous est servie à 20 francs environ). Il s’agit d’une cuisine italienne moderniste telle qu’on peut la trouver à Milan par exemple, qui reste rare dans nos contrées.

Nous avons testé l’assiette de Charcuterie et fromage artisanaux avec légumes marinés, très bien (mention spéciale pour les légumes, pas de goût de vinaigre, du croquant, bref parfaits). Voici l’assiette, déjà bien entamée (je n’ai pas pensé à faire la photo avant…) :

2016-10-01-13-05-03

Nous avons aussi essayé l’Oeuf, crème de topinambour et pistache, qui est un plat-surprise puisque ce qui semble être un œuf est en fait du fromage malaxé avec de l’œuf et recouvert de poudre de pistache, accompagné d’une onctueuse et succulente purée de topinambour – une entrée très réussie.

Le risotto au pesto de laitue, tastasal et agrumes confits était parfait, al dente (le tastasal étant une pâte de saucisse semblable à la ‘nduja calabraise, mais sans piment) et savoureux :

2016-10-01-13-33-23

 

En plat, une surprise intéressante et très réussie : Le lac Léman nu et cru, une assiette de poissons du Léman cru marinés (maison), chaque morceau délicatement posé sur une petite purée (probablement de pois) et accompagné de tomates confites et d’une petite sauce soja :

2016-10-01-13-33-29

 

Un autre plat délicieux, le cochon de lait avec betteraves en purée et céleri pomme, viande très moelleuse et goûteuse, posée sur le céleri et accompagnée elle aussi d’une sauce à base de sauce soja :

2016-10-01-13-33-16

 

L’accueil, assuré par la patronne (celle-là même qui vend au marché) est charmant, le service efficace. Le restaurant est pour l’instant ouvert du lundi au samedi midi et soir, mais risque de bientôt fermer le samedi à midi. En semaine à midi, il y a un plat du jour (ou plusieurs).

Cucina41
Chemin des Clochetons, 41
1004 Lausanne
Tél. 076 649 63 32
info@cucina41.com
Page Facebook